Bouton parler à Wilson

“Aujourd’hui, sans aménagement d’horaires je serai régulièrement en arrêt maladie“

“Aujourd’hui, sans aménagement d’horaires je serai régulièrement en arrêt maladie“
Ronan Bourhis, Consultant Télécoms et Réseaux
publié le 08 novembre 2013
Le groupe Devoteam a signé, en mai 2012, un accord avec les organisations syndicales afin de favoriser l’emploi des personnes handicapées. Ronan Bourhis, en situation de handicap et Consultant Télécoms et Réseaux au sein du groupe, nous apporte son témoignage sur sa demande d’aménagement d’horaires.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?
 
J’ai intégré le Groupe Devoteam après un diplôme d’ingénieur Télécom Bretagne, et un Master of Science en communication sans fil. A la suite de mes études, j’ai débuté chez Siticom, la branche-conseil du Groupe Devoteam, en tant qu’ingénieur technique, pour une mission de trois ans et demi. En 2008, j’ai rejoint la Direction des Systèmes d’Information (DSI) pour une période de 5 ans. En 2013, j’ai déménagé sur Nantes au sein des équipes locales, comme consultant télécoms et réseaux.
 
Vous avez bénéficié d'une action de maintien dans l'emploi, comment s'est-elle déclenchée ?
 
En 2008, j’ai été contaminé par une maladie immunodéficiente. Depuis, j’ai des problèmes de santé et rencontre des périodes de grande fatigue, surtout le matin, en plus des prises de médicaments quotidiennes. Il m’est parfois impossible de me déplacer. C’est à ce moment-là que j’ai entamé des démarches auprès de Devoteam pour trouver une solution adéquate avec mon handicap tout en continuant une activité professionnelle normale.
 
Pouvez-vous nous décrire les différentes étapes ?
 
A l’époque, la mission handicap n’existait pas, la première étape a été de rencontrer directement la médecine du travail pour discuter de mes difficultés et essayer de trouver des solutions d’aménagement. Ensuite, j’ai effectué ma demande de changement de service au sein du service de la DSI, afin d’obtenir une stabilité professionnelle et diminuer mes déplacements. Ma demande a été acceptée et les équipes de la DSI ont été prévenues de mon transfert.
 
De quel aménagement bénéficiez-vous ?
 
Mon emploi du temps est organisé en fonction de mon handicap, je suis notamment en horaire libre le matin, car c’est le moment de la journée où je ressens le plus de fatigue. Par la suite j’ai obtenu d’une à deux journées de télétravail par semaine, ce système dépendant principalement de la saison. En 2013, j’ai décidé de déménager sur Nantes avec l’accord des médecins et j’ai fait une demande de mutation.

Aujourd’hui, je bénéficie toujours d’un aménagement d’horaires, en revanche la mise en place du télétravail est plus compliquée en province que sur Paris, notamment vis-à-vis des clients. J’ai réussi à conserver  un jour par semaine, car ma mission actuelle me le permet, mais ce n’est pas définitif. Je dispose également d’une voiture de fonction mise en place par Devoteam afin de ne pas avoir à prendre les transports en commun.
 
Combien de temps dure le processus ?
 
Dès le début j’ai bénéficié d’horaires aménagés, par contre il a fallu environ 4 mois pour le changement de service et environ 10 mois pour la mise en place du télétravail. Ce sont des durées normales pour ce type de démarche.
 
Etes-vous satisfait ?
 
Oui, je pense qu’il est important que l’entreprise et le salarié trouvent des solutions pour que les deux parties soient satisfaites. Même si les actions d’aménagement représentent un coût important pour l’entreprise, le résultat est positif. Cela permet d’une part au salarié de garder son emploi et à l’entreprise de conserver les compétences du salarié. Aujourd’hui, sans aménagement d’horaires, je serai régulièrement en arrêt maladie.


Propos recueillis par Olivier Angelini