Devoteam sensibilise ses collaborateurs au handicap

Arnaud Dormeuil, Responsable de la Mission Handicap
publié le 06 septembre 2016
Arnaud Dormeuil, Responsable de la Mission Handicap au sein de Devoteam, nous parle des différentes actions de sensibilisation mises en place en interne dans le cadre du deuxième accord d’entreprise, signé en 2015. 
La sensibilisation en interne est un des axes forts de Devoteam, pour quelles raisons est-ce si important de communiquer auprès des salariés ? Pouvez-vous nous donner un éventail d'actions déployées dans le cadre de vos campagnes de sensibilisation ? 
 
Le sujet du handicap est un sujet bien souvent méconnu par les collaborateurs. La communication interne permet d’enlever les idées reçues, de les sensibiliser mais également de faire connaître nos missions au sein de la Mission Handicap.
 
Dans nos métiers, les collaborateurs interviennent directement en prestations de conseil en technologies et management chez nos clients. Par conséquent, il faut que nous mettions en place des actions de sensibilisation pouvant être accessibles par l’ensemble de nos collaborateurs. Par exemple, nous transmettons trimestriellement par mail une newsletter "News Handicap", nous organisons des jeux concours, avec des clips de sensibilisation, ou un quiz comme le DevoHandiquiz.
 
Concernant la sensibilisation en présentiel, nous avons notamment organisé des périodes de rencontres ludiques comme de l’œnologie à l’aveugle ou des séances de massages amma, mais également des ateliers sur l'accessibilité du Web et la prise en compte du handicap, l’autonomie au quotidien et sur le handicap invisible.
 
Nous intervenons également lors du parcours d’intégration des collaborateurs, ce qui nous permet de présenter notre mission et de répondre aux questions des nouveaux entrants chez Devoteam.
 
Sachant que 80% des handicaps sont invisibles, comment faites-vous pour sensibiliser les salariés au handicap ?
 
Notre News Handicap traite régulièrement de ce sujet dans les parties  "1 question, 1 réponse" ou "une idée préconçue à battre
en brèche". De plus, comme je vous le disais, régulièrement nous mettons en place des ateliers de sensibilisation. L’un des derniers portait sur le thème "Et si on parlait des handicaps qui ne se voient pas ?".

Nos collaborateurs au sein du siège étaient mis en situation de handicaps invisibles (maladies invalidantes, troubles cognitifs, TMS, handicap sensoriel) et ont pu se rendre compte des conséquences de ces handicaps, de la part importante qu’ils représentent et de la manière de se comporter lorsque l’on rencontre une personne ayant ce type de handicap.
 
Vous avez notamment organisé un jeu-concours, DevoHandiQuiz, quel est l'objectif de ce concours ?
 
L’objectif principal de DevoHandiQuiz était de faire du buzz auprès de l’ensemble des collaborateurs sur le sujet du handicap en
les sensibilisant. Ce jeu concours était accessible depuis un ordinateur, d’un smartphone ou d’une tablette. Ainsi les dix questions posées portaient tant sur notre accord en faveur de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, que sur la RQTH ou les différents types de handicap.
 
A l’issue de ce jeu concours, l’ensemble des collaborateurs ont reçu un mail contenant les bonnes réponses et une explication pour chacune, afin de les sensibiliser davantage.
 
Quelles actions mettez-vous en place pour améliorer l’accessibilité du web ?
 
Notre site internet est très régulièrement mis à jour. Pour sa prochaine version, nous souhaitons le rendre accessible aux différents handicaps.
 
La Semaine pour l'emploi des personnes handicapées aura lieu dans quelques mois, en novembre, c'est l’événement idéal pour communiquer, avez-vous déjà prévu de nouvelles actions ?
 
Nous étudions la possibilité de sensibiliser via le sport durant la SEPH : nous prévoyons de faire intervenir un ou des médaillés
olympique(s) pour une conférence puis pour une démonstration et une initiation. Nous n’oublions pas que la majorité de nos collaborateurs interviennent chez nos clients et par conséquent, nous souhaitons à nouveau mettre en place une sensibilisation ludique avec un challenge, comme nous l’avons fait par le passé avec notre DevoHandiQuiz.